avis

  • The livelong day / Lankum |

    The livelong day / Lankum Lankum (, Groupe vocal et instrumental)

    Des punks traditionnels ! 5/5 Des punks traditionnels ! Cet oxymore résume bien l'esprit et le son de ce groupe irlandais hors du commun. Adaptant des textes et mélodies du patrimo... Voir plus Des punks traditionnels ! Cet oxymore résume bien l'esprit et le son de ce groupe irlandais hors du commun. Adaptant des textes et mélodies du patrimoine anglo-saxon, les quatre jeunes musiciens ré-inventent la musique acoustique, en forçant les instruments traditionnels à des sonorités distordues, à de longues plaintes révélant de magnifiques accords et un respect total des chansons sélectionnées. Voir moins SP - Le 30 mars 2020 à 11:32
  • Geography / Tom Misch |

    Geography / Tom Misch Misch, Tom (1995-....) - , Auteur-compositeur-interprète

    Excellent electro d'influence funk 4/5 Ce jeune auteur-producteur-guitariste anglais fait parler de lui depuis quelques temps, d'abord avec des remixes notables, des singles remarqués, mais... Voir plus Ce jeune auteur-producteur-guitariste anglais fait parler de lui depuis quelques temps, d'abord avec des remixes notables, des singles remarqués, mais avec la sortie de son 1er album, l'artiste offre toute l'étendue de ses talents : un goût pour les rythmes soul et les gimmicks funk sur lesquels il pose sa voix douce et ses mélodies relevées. C'est à la fois entraînant, revigorant et toujours surprenant. Voir moins SP - Le 30 mars 2020 à 11:31
  • La trêve. Saison 1 / Matthieu Donck, (réalisateur, créateur de la série, scénariste). |

    La trêve. Saison 1 / Matthieu Donck, (réalisateur, créateur de la série, scénariste). Donck, Matthieu (1981-....) - , Auteur de l'idée originale, Réalisateur, Scénariste

    Suspense retors au scénario brillant 5/5 Un inspecteur durement marqué par la mort de sa femme et la folie de son père prend la curieuse décision de revenir avec sa fille dans la ville de son... Voir plus Un inspecteur durement marqué par la mort de sa femme et la folie de son père prend la curieuse décision de revenir avec sa fille dans la ville de son enfance. A peine arrivé il met son nez dans une affaire d’apparent suicide pas si limpide que ça… Remarquable prouesse d’écriture, l’intrigue de cette série belge radiographie les non-dits des habitants d’un village et de la vie de son personnage principal, réceptacle du mal-être de tous. Très remarquée à l’international, « La trêve » vous tiendra en haleine jusqu’à l’ultime épisode. Du très grand art… et un essai transformé dans la 2ème saison encore plus retorse et flirtant avec le fantastique. Voir moins GV - Le 30 mars 2020 à 11:29
  • The Affair / Hagai Levi, Sarah Treem, créateurs de la série |

    The Affair / Hagai Levi, Sarah Treem, créateurs de la série Levi, Hagai (1963-....) - , Auteur de l'idée originale

    De l'importance du point de vue... 4/5 Tout est affaire de point de vue : cette banale histoire d'infidélité est racontée tour à tour à travers les yeux des différents protagonistes. En sép... Voir plus Tout est affaire de point de vue : cette banale histoire d'infidélité est racontée tour à tour à travers les yeux des différents protagonistes. En séparant la narration de chaque épisode en deux blocs, les auteurs donnent au spectateur l'occasion de confronter les avis, les jugements, pour mieux les réviser et comprendre leurs choix, pour pardonner aux personnages leurs maladresses. On apprend vite à les aimer et on est amené à s'interroger immanquablement sur notre propre parcours. Voir moins SP - Le 30 mars 2020 à 11:28
  • Samouni road / Stefano Savona, réalisateur, scénariste |

    Samouni road / Stefano Savona, réalisateur, scénariste Savona, Stefano (1969-....) - , Réalisateur, Scénariste

    Un film indispensable résolument tourné vers la vie. 4/5 Le propos est rude : raconter la lente reconstruction d’une famille palestinienne décimée par l’une des pires erreurs de frappe de l’armée israélienne... Voir plus Le propos est rude : raconter la lente reconstruction d’une famille palestinienne décimée par l’une des pires erreurs de frappe de l’armée israélienne. Le film est long : 2 h. Mais on se laisse emmener dès le début par la force tranquille d’une fillette. Puis par la beauté de la reconstitution du passé par le cinéma d’animation, ici dans un noir et blanc graphique somptueux. Cinq ans de travail ont été nécessaires à l’équipe de Simone Massi, cinéaste italien remarqué pour ses courts métrages. Mais dix ans pour Stefano Savona, qui avait rencontré les Samouni en 2009 à l’occasion de son premier documentaire sur le conflit israélo-palestinien, Plomb durci. Son film dénonce, bien sûr, il ne cache pas son point de vue. Mais on est surtout saisi par son amitié sincère pour ces gens et sa volonté de leur rendre hommage, au-delà de l’horreur de la guerre. Un film indispensable résolument tourné vers la vie. Voir moins NG - Le 30 mars 2020 à 11:27