PORTAL/PORTAL_MEDIAS_3_XML WML key not defined !

Crystal Framework le portail d'Archimed

Recherche

  
    + de critères

 

IDENTIFIEZ VOUS...

 N° de lecteur
 
 Chiffres après les
zéros sur votre carte
de lecteur BM de Tours
Exemple :
n° de carte 22376001234567
n° de lecteur à saisir : 1234567
 
 Mot de passe
 
 Jour et mois de naissance en 4 chiffres (jjmm)
 
Pour accéder à votre compte lecteur et à des
services personnalisés (suivre vos emprunts,
réserver, etc ...)

 

Panier

Mon panier contenant mes noticesMon panier
Mon panier contenant mes recherchesMes recherches

 

Historique

  • Aucun historique de navigation disponible.

 

Les dernières acquisitions Cinéma :

 

-- Cliquez ici --



 

Bienvenue...

... Sur la page Cinéma de la Bibliothèque municipale

 

 

Mai-juin 2017

 

 

Les Américains dans la guerre

 


    

 

 

A l’occasion des 80 ans de l’installation du contingent américain à Tours en 1917, un bref retour sur quelques œuvres cinématographiques américaines inspirées par les deux Guerres mondiales.

 

 

De l'exaltation de l'héroïsme...

Le cinéma en temps de guerre est avant tout une arme de propagande ; après une période de neutralité, les américains s’engagent aux côtés des Alliés en 1917 et leur cinéma fait écho à leur arrivée sur les théâtres d’opérations. Le soldat y est idéalisé comme un héros, un sauveur providentiel. Même dans un film à veine parodique et comique comme Charlot soldat, c’est finalement l’héroïsme des combattants qui est mis en avant : Charlot finira par capturer le kaiser lui-même, ce qui n'est pas rien ! Dans le monumental Quand les aigles attaquent, Brian G. Hutton mise à fond sur le divertissement et Richard Burton campe sans complexes un de ces héros qui ne peuvent exister au cinéma, un personnage à mi-chemin de Superman et Dark Vador (c'est d'ailleurs tout juste si on ne distingue pas çà et là quelques tirs au sabre laser).

 

 

... à la réflexion désabusée

Après le conflit, les vainqueurs peuvent toujours mettre en avant leur héroïsme mais la guerre n’est pas vécue pour autant comme une réussite et les films l’emploient comme un prisme à travers lequel examiner la folie des hommes. Dans l’éprouvant Johnny s’en va-t-en guerre, Dalton Trumbo montre toute l’inhumaine condition d’un soldat victime d’une bombe et condamné à demeurer un légume vivant. A l’ouest rien de nouveau, de Mervyn Le Roy, adopte également une attitude subtile en créant de l’empathie pour les soldats du camp adverse, victimes eux aussi de la même folie. Notons enfin le chef-d'oeuvre de Fred Zinnemann Tant qu'il y aura des hommes où la vie quotidienne de la garnison  de Pearl Harbor s'organise autour d'événements dont la portée prendra une toute autre teinte au moment de l'attaque aéronavale japonaise.

 

 

D’autres procédés permettent de nuancer les antagonismes : ainsi le film De l’or pour les braves montre-t-il des têtes brûlées qui profitent du désordre pour s’emparer d’un magot. Clint Eastwood, l’interprète principal du film, livra plusieurs années après une fascinante réflexion sur la guerre à travers le diptyque Mémoire de nos pères/Lettres d’Iwo Jima, dans lequel il montre deux aspects (et non deux points de vue) du même événement : côté américain comment la bataille fut employée comme un moyen de propagande dépassant les soldats eux-mêmes et les laissant désemparés, ajoutant à leurs souffrances physiques un profond désespoir moral ; et côté japonais, au travers d’une narration classique voire désuète (mais assumée comme telle), comment la violence constitue, qu’on le veuille ou non, une part de l’humain et un mal inévitable.

 

 


Retrouvez ces différents regards à travers notre sélection de documents issus du fonds des bibliothèques !



Les Américains dans la guerre : la Première Guerre mondiale

Johnny s'en va-t-en guerre
Johnny s'en va-t-en guerre
Dalton Trumbo

A l'ouest rien de nouveau
A l'ouest rien de nouveau
Lewis Milestone

La patrouille perdue
La patrouille perdue
John Ford

Au-delà de la gloire
Samuel Fuller

Play the game
Stéphane Barbato

Cheval de guerre
Cheval de guerre
Steven Spielberg

  

Les Américains dans la guerre : la Deuxième Guerre mondiale

Empire du soleil
Empire du soleil
Steven Spielberg

Mémoires de nos pères
Clint Eastwood

Lettres d'Iwo Jima
Lettres d'Iwo Jima
Clint Eastwood

La ligne rouge
La ligne rouge
Terrence Malick

Band of Brothers
Band of Brothers
Phil Alden Robinson

Patton
Patton
Franklin J. Schaffner

  

Les Américains dans la guerre : des documentaires

Juste un peu flou
Robert Capa

Le Monde en guerre
Le Monde en guerre
Hugh Ragget

Le Monde en guerre
Le Monde en guerre
Hugh Ragget

Le Monde en guerre
Le Monde en guerre
Hugh Ragget

The war
Ken Burns

Hollywood Pentagone
Hollywood Pentagone
Emilio Pacull

  

Coups de coeur cinéma 2017

Nouveautés ou non, les bibliothécaires ont aimé...

36 000 ans plus tard
36 000 ans plus tard

De l'autre coté de la porte
De l'autre coté de la porte
Laurence Thrush

Demain
Demain
Cyril Dion

Nous trois ou rien
Nous trois ou rien
Kheiron

Octopus
Octopus
Philippe Decouflé

The magick lantern cycle
The magick lantern cycle
Kenneth Anger

  

Archives des coups de coeur Cinéma

 

Retrouvez les films que nous avons aimés :

 

Catalogue 2016 des coups de coeur Cinéma à télécharger ICI

Catalogue 2015 des coups de coeur Cinéma à télécharger ICI

Catalogue 2014 des coups de coeur Cinéma à télécharger ICI

Catalogue 2013 des coups de coeur Cinéma à télécharger ICI

 

- Catalogue 2012 des coups de coeur Cinéma à télécharger ICI

  
- La Rétrospective des coups de coeur Cinéma (2009 à 2011) est disponible ICI