PORTAL/PORTAL_MEDIAS_7_XML WML key not defined !

Crystal Framework le portail d'Archimed

Recherche

  
    + de critères

 

IDENTIFIEZ VOUS...

 N° de lecteur
 
 Chiffres après les
zéros sur votre carte
de lecteur BM de Tours
Exemple :
n° de carte 22376001234567
n° de lecteur à saisir : 1234567
 
 Mot de passe
 
 Jour et mois de naissance en 4 chiffres (jjmm)
 
Pour accéder à votre compte lecteur et à des
services personnalisés (suivre vos emprunts,
réserver, etc ...)

 

Panier

Mon panier contenant mes noticesMon panier
Mon panier contenant mes recherchesMes recherches

 

Historique

  • Aucun historique de navigation disponible.

 

Bienvenue

 .... sur la page Touraine Val de Loire de la Bibliothèque municipale de Tours !

septembre / octobre 2018

 

Page spéciale Loto du patrimoine :

trois édifices d'Indre-et-Loire ont été sélectionnés


Les trois monuments bénéficiaires photographiés par Louis Bousrez à la fin du 19e siècle : l'église Notre-Dame de Rigny-Ussé, l'église Notre-Dame de La Celle-Guénand et l'abbaye Notre-Dame de la Clarté-Dieu à Saint-Paterne-Racan

[O.B. Bousrez (Louis). Recueil]

 

Pour la première fois en France, un loto est organisé à l'occasion des Journées européennes du patrimoine. Douze millions de tickets à gratter dès le 3 septembre ainsi qu'un tirage exceptionnel le 14 septembre devraient permettre d'aider à la restauration du patrimoine local menacé et, comme dans tous jeux de hasard, de gagner potentiellement une belle somme.

La part des recettes revenant à l'État, envisagée entre 15 et 20 millions d'euros, sera affectée à un fonds spécifique géré par la Fondation du patrimoine. Les bénéfices iront à 18 monuments prioritaires et financeront également pour partie les 252 projets sélectionnés par la Mission d'identification du patrimoine immobilier en péril, piloté par Stéphane Bern.

 

Trois noms dans la liste dévoilée le 31 mai 2018 concernent des édifices d'Indre-et-Loire avec un grand gagnant, l'église de La Celle-Guénand. Retenue dans les 18 projets emblématiques, son effigie  figurera sur les tickets de grattage en tant que représentante de la Région Centre Val de Loire et la première tranche de travaux estimée à 651 000 euros sera financée à 80% par le loto.

Les projets de restauration déposés pour l'église Notre-Dame de Rigny et l'ancienne abbaye de la Clarté-Dieu bénéficieront de même d'aide financière, au titre des projets de maillage.

 

Mais connaissez-vous ce patrimoine religieux ainsi mis sous le feu de l'actualité ?

 

Pour en savoir plus, nous vous proposons de parcourir les monuments en images, à travers une sélection de documents des collections patrimoniales et locales.

 

Cliquez sur les images pour les agrandir

 

 

 

Notre-Dame de La Celle-Guénand

 

 

 

Parmi les fiches rédigées par l'historien Jacques-Marie Rougé (1873-1956), trois, datées du 4 septembre 1940, concernent l'église paroissiale de La Celle-Guénand. Le conservateur à la Bibliothèque de Tours y souligne les principaux éléments, mettant l'accent sur les sculptures, notamment celles du portail "dont une partie est restaurée" [cote L.A. Touraine (J.-M. Rougé). La Celle-Guénand].

 

Le photographe tourangeau Gabriel Blaise (1827-1897), dans la seconde moitié du 19e siècle, n'a pas oublié de passer par La Celle-Guénand lors de ses pérégrinations pour son album Vues et monuments de Touraine. Il nous a laissé trois photographies de l'église où l'on perçoit l'harmonie de l'architecture romane en dépit des remaniements postérieurs [cote O.B. Blaise. Recueil].

 

 

 

Les quelques lignes de présentation du monument sur le site de la Mission du partrimoine en péril sont significatives : "Célèbre pour sa façade et son portail romans, l'église médiévale de La Celle-Guénand est aujourd'hui dans un état sanitaire préoccupant. Les désordres sur la façade occidentale ont rendu nécessaires l'étaiement et la fermeture du portail." Les travaux deviennent urgents. Ils viseraient en priorité la restauration des toitures du choeur et de la sacristie.

 

 DR - BM de Tours

 

 

 


 Notre-Dame de Rigny

 

[L.C. Rigny-Ussé. Église. est.1 et Bibliothèque municipale de Tours, collection de cartes postales]

 

A l'écart de la commune, désaffectée depuis 1860, l'ancienne église de Rigny a difficilement résisté aux assauts du temps. Les plus anciens éléments d'architecture remontent au 12e siècle. L'édifice bénéficia par la suite des largesses du roi Louis XI avant d'être négligée lorsqu'une paroisse se créée autour du château d'Ussé au 16e siècle. Classée monument historique en 1930, l'église attire encore des pèlerins venus goûter l'eau de la source, une eau réputée miraculeuse, à laquelle on accède par un escalier situé sous la croisée du transept.

 

IL faut attendre les années 1980 et la volonté d'un homme, le docteur Marc Jacquet (1926-2018), pour que les premiers travaux de sauvetage débutent. Ils consistent en la pose de contreforts, l'étayage de la voûte de la nef et la protection du clocher. La structure de l'église demeure cependant préoccupante du fait de la poussée des voûtes sur des murs visiblement trop minces et la présence de la nappe d'eau qui accentue l'instabilité. Mais l'association Notre-Dame de Rigny, propriétaire et gestionnaire du monument, s'attache sans relâche à trouver les crédits nécessaires. N'hésitez-pas à vous rendre sur le site de l'association constater les restaurations déjà menées et découvrir les projets à venir. L'ordre du jour est à la réfection de la nef.

 

 DR - BM de Tours

Vues des désordres occasionnés sur l'édifice

 

 

 

Abbaye Notre-Dame de la Clarté-Dieu

 

A la description des lieux laissée par Pierre Ranjard dans La Touraine archéologique (éd. 1930), l'on mesure l'ampleur des destructions et des décombres : "Un peu plus loin (...) se trouvent les ruines de l'abbaye de la Clarté-Dieu, fondée en 1239 au moyen d'une somme léguée à l'Ordre de Cîteaux par Pierre, évêque de Wington, [i.d. Pierre des Roches, évêque de Winchester] en Angleterre. Détruits en 1364 par Amaury de Troo, capitaine de Château-du-Loir, les cloîtres et l'abbatiale furent relevés de leurs ruines. Ces bâtiments tombaient eux-mêmes de vétusté à la fin du XVIIIe siècle et furent démolis pendant la Révolution. Il ne reste plus de l'ancien monastère que les celliers, creusés dans le roc et voûtés, les substructions de l'église et un pavillon construit en 1713."

 

 

 [BM de Tours, collection de cartes postales et O.B. Bousrez (Louis). Recueil]

 

L'étude menée en 1999 par les services de l'Inventaire général du patrimoine culturel de la région Centre nous fournit de plus amples renseignements. Même détruite aux deux tiers, l'ancienne abbaye située à proximité de la commune de Saint-Paterne-Racan, présente de beaux restes témoignant de l'importance des lieux jusqu'au 18e siècle, notamment le bâtiment des convers, l'aile sud de la galerie du cloître et le logis abbatial.

 

Il faut attendre 2002 pour qu'une embellie éclaircisse l'avenir du site, de plus en plus envahi par la végétation. Julita et Patrick Moussette séduits par l'endroit deviennent propriétaires et ne ménagent plus depuis leurs efforts pour entreprendre les travaux de sauvetage qui s'imposent. Histoire, projets, photos, un détour sur leur site en ligne nous dit tout de l'immense tâche accomplie et à venir. Ils sont épaulés par l'association Les Amis de la Clarté-Dieu pour animer, promouvoir et restaurer ce patrimoine remarquable du pays de Racan.

 

Le dossier déposé par ces défenseurs du patrimoine en péril auprès de la Mission d'identification à l'occasion de ce premier loto du patrimoine met en avant le besoin de restauration de l'exceptionnelle charpente en forme de carène de navire inversée du bâtiment des convers dont nous vous présentons ci-dessous l'état au début du 20e siècle.

 

 [BM de Tours, collection de cartes postales]

 

Une analyse dendrochronologique a daté le bois utilisé de l'année 1274. Malheureusement, la structure est dorénavant fragilisée par l'absence de contreventement dans le sens longitudinal et l'état alarmant de certaines pièces de charpente.

 

 

Alors, le loto du patrimoine ? une solution innovante pour aider à la conservation du patrimoine public, privé ou associatif ?

Seule la mobilisation nous le dira ....

 



Sélection Touraine Val de Loire : spécial Loto du Patrimoine

Quelques publications conservées à la Bibliothèque, en complément des recherches sur internet.

Congrès archéologique de France
Congrès archéologique de France
Congrès archéologique de France

Fouilles et prospections à Rigny-Ussé (Indre-et-Loire), rapport préliminaire 1986-1991
Fouilles et prospections à Rigny-Ussé (Indre-et-Loire), rapport préliminaire 1986-1991
Elisabeth Zadora-Rio

Rigny-Ussé
Rigny-Ussé
Elisabeth Zadora-Rio

Le patrimoine religieux du Pays de Racan
Le patrimoine religieux du Pays de Racan
Mariusz Hermanowicz

Sauvons la Clarté-Dieu
Sauvons la Clarté-Dieu
Cécile Mercier

La Touraine archéologique
La Touraine archéologique
Robert Ranjard

Abbayes de Touraine
Abbayes de Touraine
François-Christian Semur

Notre-Dame de Rigny, l'une des plus belles églises romanes de Touraine
Notre-Dame de Rigny, l'une des plus belles églises romanes de Touraine
Pierre Audin

Notre Dame de Rigny : la "Malaimée"
Notre Dame de Rigny : la "Malaimée"
Marc Jacquet

  

Acquisitions Fonds Touraine - Val de Loire (Bibliothèque centrale)

Cliquer ICI pour la liste mensuelle

, pour tous les titres 2017

ou ICI pour toutes les nouveautés de janvier à août 2018



 

Touraine : quelques liens

Ville de Tours    Tours Métropole

 

 

Conseil régional Centre Val de Loire    Conseil départemental d'Indre-et-Loire

 

 

 Société archéologique de Touraine   Archives départementales d'Indre-et-Loire

 

 

Mission Val de Loire   Agence régionale du Centre pour le livre, l'image et la culture numérique



 

Samedi du patrimoine

Retrouvez certains diaporamas présentés lors des accueils

 ♦

A la découverte d'un monument disparu, l'église Saint-Clément de Tours (31/03/2018)

 

Images ci-dessus et texte ICI